Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

La Réco inter mouvement 2012

le Dimanche 12 fév 2012

La réco inter-mouvements a largué les amarres !

110 militants ont participé à la 3ème édition de ce rendez-vous annuel original. Ce dimanche là, si la température extérieure était glaciale, l'ambiance de la récollection proposé par l'apostolat des laïcs à la maison du diocèse s'est déroulée dans une chaleur toute fraternelle. ACI, ACO, CMR/Vivier, MCR, VEA, CCFD, MCC étaient représentés. Sur le thème des mutations de toutes sortes, trois témoignages. Pascale et Francis (Obies), délégués de la pastorale familiale pour le groupe séparés-divorcés-remariés (SE.DI.RE) vivent des déplacements géographiques et intérieurs : "Divorcés, six enfants à nous deux, nous préférons parler de ruptures de parcours plutôt que de vie refaite. Ce qui nous fait vivre, c'est l'amour; aimer, c'est sûrement tout donner". Viennent Christiane et Georges (Raismes); lui quitte le domicile chaque dimanche soir depuis ... 1987 ! Et pourtant, "la foi a aidé à reprendre le dessus", Christiane sera appelée à faire le caté et participe à l'équipe d'animation de la paroisse (EAP): "J'ai redécouvert une Eglise bien changée par rapport à mon enfance, j'y trouvais plus de simplicité, de tolérance et j'aimais ce que j'y voyais ... Oui, les migrations nous changent pour toujours, déracinement pour celui qui part, arrache coeur pour celui qui reste". Nicolas (Arleux) : il a choisi de changer de travail pour une vie familiale plus équilibrée et raconte son parcours de catéchumène : "Je fais confiance au Seigneur, il a tout son temps". En carrefours, l'assemblée s'interrogeait : "Qu'est-ce qui nous fait tenir dans nos propres mutations ?". Allonge tes cordages, avance au large ! Soeur Chantal de La Forge est intervenue sur les mutations inhérentes à tout parcours humain : "Nous devons accepter ce qu'il n'est pas possible de changer, mais essayons de changer ce qui peut et doit l'être. C'est notre vocation de chrétiens que d'être en mouvement, en changement, nous sommes des déplacés, des réfugiés, des nomades, toute la Bible le dit. La vie, la foi sont l'inverse de la stagnation et pour avancer, nous le savons bien, il faut souvent quitter. Par sa vie, Jésus invite à sortir de l'enfermement, à bouger, à évoluer ... A chacun(e) d'entendre la mutation qu'il (elle) a à vivre, à accueillir, à s'appuyer sur la confiance à faire dans la vie. Le changement, c'est la création, ce sont des commencements, des naissances, des possibles. Un élan et un dynamisme qui, dans la contemplation du Christ nous font grandir". La guitare de Marc (CMR/Vivier Avesnois) invitait à l'espérance : "Souffle de vie dans notre ronde où l'homme est bousculé, souffle l'esprit sur notre monde où l'homme est appelé". L’après-midi, les participants ont eu un long temps de méditation personnelle à partir de l’Evangile de Matthieu (15,21-28) : la cananéenne... ou syro phénicienne chez d’autres évangélistes. Ils étaient guidés par un questionnaire élaboré par soeur Chantal. La journée s’est terminée par la célébration eucharistique, joyeuse et priante... Pour repartir par un autre chemin !!!

Article publié par Marité Colpart • Publié Mercredi 29 février 2012 • 1894 visites

Haut de page